Lait noisette & chaga

par Valérie Michaud

Il y a deux jours, j’étais bénévole à NousRire Charlevoix : Que de bonheur!!!

Et pour l’occasion, on m’avait demandé de fournir le breuvage pour la gang de bénévoles (encore plus de bonheur!!! 🙂 )

J’ai donc apporté de la tisane, mais également cette recette de lait que je vous présente aujourd’hui : Un bon lait chaud au chaga, noisette et sirop d’érable!

J’ai utilisé du chaga en poudre, parce que c’est ce que j’avais sous la main au moment de réaliser la recette, mais vous pourriez très bien procéder avec du chaga en morceaux. Et si le piquant du gingembre vous interpelle beaucoup, n’hésitez pas à mettre celui-ci dans le chaudron avec le chaga et l’eau dès le départ pour qu’il infuse davantage.

Bref, ajustez la recette selon vos goûts et ce que vous avez sous la main!

N.B. : Si vous ne connaissez pas déjà NousRire, c’est un groupe d’achat d’aliments biologiques et écoresponsables en vrac, et disponible dans plusieurs région du Québec! Dans Charlevoix, ça fait maintenant 2 ans que la cellule est bien implantée! 🙂

Lait noisette & chaga

Portions : 2 – Temps : 1h05 minutes

Imprimer la recette

Ingrédients

2 tasses d’eau
1 c. à soupe de chaga en poudre
1 c. à soupe de sirop d’érable
1 c. à soupe de beurre de noisette
1 morceau de gingembre frais
d’environ 1 cm
1 pincée de fleur de sel (optionnel)

Instructions

1. Portez l’eau à ébullition, retirer du feu et y ajouter la poudre de chaga.
2. Laisser reposer, à couvert, idéalement 1 heure.
3. Mettre tous les ingrédients dans un mélangeur et réduire jusqu’à consistance lisse.
4. Filtrer à travers un tamis ou un sac à lait de noix.
5. Réchauffer et servir!

Le chaga

Le chaga est un champignon parasite, qui pousse sur les bouleaux blancs et jaunes. On le dit parasite car il s’installe sur une blessure de l’arbre, d’où il absorbe plusieurs nutriments, qu’il transforme, et par lesquels il acquiert ses propriétés. C’est un champignon qui tolère bien le froid : on le retrouve en abondance dans la forêt boréale.

En médecine traditionnelle chinoise, le chaga a une incidence principalement sur le méridien du Rein. Du côté de la Russie et de la Sibérie, on l’utiliserait depuis des milliers d’années pour prévenir la maladie et soutenir l’immunité. La décoction (avec les morceaux de chaga), serait la forme la plus intéressante pour extraire au maximum ses propriétés en tant que tonique immunitaire.

On peut se le procurer en morceaux, comme sur le site de NousRire, ou encore en poudre via Amyco (c’est le chaga que j’ai utilisé pour cette recette. Ils ont de nombreux points de vente partout au Québec).

ARTICLES SIMILAIRES

ketchup maison

ketchup maison

Un ketchup maison! C'est tellement bon et simple à réaliser! Mais surtout, on sait ce qu'il y a dedans comme ingrédients! 😉 Ça fait des années que je fais mon ketchup maison. J'ai débuté avec la recette qui figure dans le livre Révolution fermentation (voir encadré...

Velouté d’asperges

Velouté d’asperges

Des asperges, on en veut lorsque la saison bat son plein, ici, au Québec!:) Mais s'il advenait un moment, durant cette courte période, où vous (ou quelqu'un dans la maisonnée) vous lassez de ce beau légume saisonnier, n'hésitez pas à le cuisiner en potage! Tout à fait...

Salade haricot de lima, pleurote & poivron rouge

Salade haricot de lima, pleurote & poivron rouge

Voici une belle et bonne recette à réaliser en saison estivale, alors que la livèche bat son plein! Elle peut servir d'entrée ou de plat principal, et elle se conserve bien quelques jours au réfrigérateur, mais les feuilles de livèche auront perdues leur croquant et...